Olivier SAMYDE

THECLOUDSMAKER

Copyright 2007-2012
Built with Indexhibit

http://thecloudsmaker.com/files/gimgs/th-17_weimar_amnesia-8.jpg
http://thecloudsmaker.com/files/gimgs/th-17_weimar_amnesia-7.jpg
http://thecloudsmaker.com/files/gimgs/th-17_weimar_amnesia-5.jpg
http://thecloudsmaker.com/files/gimgs/th-17_weimar_amnesia-9.jpg
http://thecloudsmaker.com/files/gimgs/th-17_weimar_amnesia-4.jpg
http://thecloudsmaker.com/files/gimgs/th-17_weimar_amnesia-3.jpg
http://thecloudsmaker.com/files/gimgs/th-17_weimar_amnesia-6.jpg

Workshop en collaborattion avec l’université du Bauhaus de Weimar.
Réalisation d’un travail de portraits dans le cadre du workshop.
Photographie numérique, portraits sept clichés, Série Ghost house quinze clichés dont trois dyptiques. 2008

Le lien qui peut exister entre l'amnésie et la photographie a en cela d'intéressant, qu'il confronte deux rapports à la mémoire totalement opposés. Qu'elle soit antérograde ou rétrograde, l'amnésie est la perte directe ou l'absence de souvenirs, d'informations nous concernant; là où la photographie elle, capture, immobilise le temps et le fige pour qu'il soit témoin d'une époque sur laquelle on ne peut plus revenir.

Ces clichés tentent à travers les visages, d'amis, de camarades, d'inconnus; de recréer un instant suspendu. Celui où les yeux «dans le vague» nous sommes à la fois présent et étranger à nous même, entre ici et ailleurs. Cette sensation si particulière de revenir à nous même, à nos souvenirs, notre devenir.

C'est chercher dans cet ailleurs, cet autre, ce qui nous est propre et qui soudain nous échappe.